Équilibre, Gestion Active et IA : les nouvelles tendances des Family Offices

L’actualité économique et financière avec Odin

Les marchés financiers

La gestion active et l'IA en tête des choix des family offices, alors que les nuages géopolitiques s'accumulent.

Les family offices ont récemment opté pour des portefeuilles plus équilibrés, avec une exposition accrue aux obligations sur les marchés développés, atteignant ainsi leur plus haut niveau en cinq ans. Cette tendance s'accompagne d'une concentration géographique sur les États-Unis.

Où investir en 2023 ?

La gestion active : une stratégie d'investissement gagnante à court et à long terme

La gestion active a gagné en popularité en tant que stratégie de diversification, tandis que l'intelligence artificielle (IA) est devenue un thème d'investissement clé. Les placements alternatifs continuent de jouer un rôle dans la diversification. UBS a récemment publié son rapport Global Family Offices 2024, qui compile les réponses de 320 family offices dans le monde, représentant plus de 600 milliards de dollars d'actifs sous gestion. George Athanasopoulos, responsable des équipes Global Family and Institutional Wealth et co-responsable de l'activité Global Markets chez UBS, a déclaré que les family offices ont mis en œuvre les changements d'allocation stratégique évoqués dans le rapport 2023, en augmentant les pondérations dans les obligations sur les marchés développés pour rétablir un meilleur équilibre entre obligations et actions.

L'étude d'UBS révèle que les portefeuilles sont désormais plus équilibrés, avec une exposition géographique majoritairement aux États-Unis (50 %), en Europe occidentale (27 %) et en Asie-Pacifique et en Chine (17 %).

La gestion active est devenue plus populaire, avec près d’un quart des Familly Offices (39 %) dans le monde déclarant qu'ils s'appuient davantage sur la sélection des gestionnaires et/ou la gestion active pour améliorer la diversification de leur portefeuille. Les hedge funds sont utilisés par un tiers dans un objectif de diversification. L'IA générative est le thème d'investissement le plus populaire, avec plus des trois quarts (78 %) déclarant qu'ils y investiront probablement dans les deux à trois prochaines années.

Sur 12 mois, 58 % s'inquiètent de la possibilité d'un conflit géopolitique majeur. Parallèlement, 37 % se déclarent préoccupés par le niveau élevé des taux et 39 % par la hausse de l'inflation. Lorsqu'on leur demande de regarder au-delà de cinq ans, les inquiétudes à plus long terme deviennent plus tranchées. Si les conflits géopolitiques restent la principale préoccupation (62 %), près de la moitié (49 %) s'inquiètent du changement climatique et presque autant (48 %) d'une crise de la dette.

Conclusion

Les family offices ont récemment opté pour des portefeuilles plus équilibrés, avec une exposition accrue aux obligations sur les marchés développés et une concentration géographique sur les États-Unis. La gestion active a gagné en popularité en tant que stratégie de diversification, tandis que l'intelligence artificielle (IA) est devenue un thème d'investissement clé. Les placements alternatifs continuent de jouer un rôle dans la diversification. Il est intéressant de noter que la gestion active a retrouvé ses lettres de noblesse ces derniers mois, face à la montée en puissance des ETF (fonds cotés qui répliquent les performances d'un indice). Selon une étude réalisée par Morningstar sur plus de la moitié du marché américain, 57 % des fonds et ETF gérés de façon active ont enregistré de meilleures performances (nettes de frais) que les ETF (gestion passive) en 2023, contre 43 % en 2022.